Point 3. L’urbanisme Ceretani

Point 3. L’urbanisme Ceretani.

L’oppidum Ceretani occupait une surface d’environ 6000 m², étant délimité par son imposante muraille méridionale et par la topographie escarpée des autres versants dont les murs de l’arrière des maisons formaient la limite effective. Les maisons étaient disposées en épi, adossées les unes aux autres de façon alignée. Leur intérieur était constitué de deux pièces : une antichambre et une chambre principale dans le fond.

Quinze unités domestiques ont été individualisées à ce jour, toutes suivent un plan rectangulaire et se trouvent sur le bord du site. En faisant une progression du nombre de maisons selon la topographie du plateau, et en les plaçant de forme radiale, nous pouvons déduire l’existence d’une quarantaine de maisons. Et en supposant que quatre à cinq personnes puissent habiter dans chaque unité domestique, nous pouvons compter une population d’entre 150 et 200 habitants.

Les immeubles sont assez homogènes dans leur structure, et peu de variantes constructives ont été détectées, fait qui démontre peu de différences de type social ou économique entre eux, bien que les immeubles du quartier méridional soient un peu plus grands que ceux situés à l’Est. Un cas à part serait la maison située juste à côté de l’entrée Ceretana, constituée de trois chambres, et où ont été retrouvés des restes et des matériaux qui pourraient être mis en relation avec des cérémonies de type rituel.

En ce qui concerne à la partie centrale, configurée comme une grande place qui articule l’anneau de maisons, on y trouvait quelques éléments de type communautaire. La partie Ouest semblait réservée à des silos où étaient conservés les céréales, surtout à partir du IIIe siècle av. J.-C., bien qu’on puisse également supposer la présence d’une citerne d’eau, de puits de captage ou de zones réservées aux étables. Toutefois, il apparaît que les grandes dimensions de la place publique invitent à supposer qu’un réseau de ruelles ait pu exister dans un secteur de celle-ci, avec de petits pâtés de maisons.

Images : Plan structures ibériques zone centrale en rouge

Images : Plan hypothétique structures ibériques zone centrale

Illustration en couleur : Perspective axonométrique depuis l’intérieur d’un tronçon de maison adossée à la muraille avec la rue en face.