Point 14. LA PORTE D’ENTRÉE DU VILLAGE MÉDIÉVAL

Point 14. LA PORTE D’ENTRÉE DU VILLAGE MÉDIÉVAL

Dans la partie centrale à l’Est de l’enceinte fortifiée se trouve une deuxième porte d’entrée du village médiéval. Il s’agit d’une ouverture de 1,9 m de large qui mène à l’intérieur par un passage perpendiculaire au mur et pouvant atteindre 10 m de long, délimité par les deux murs d’une épaisseur comprise entre 1,1 et 1,2 m. Ces murs solides auraient fortifié l’accès, mais il est probable qu’ils servaient également de murs porteurs aux deux propriétés qu’il y avait de part et d’autre.

La topographie et l’orographie actuelles du plateau du Castellot ne nous invitent pas à penser qu’un passage s’ouvre dans cette zone, car presque à l’extérieur, il y a déjà le début de l’encoche dans le terrain, une vingtaine de mètres de ravine à cet endroit. Toutefois, il convient de noter que tout ce secteur extérieur de la muraille a beaucoup changé d’aspect depuis l’époque médiévale, principalement en raison de l’érosion du terrain. Cependant, à cette époque, et probablement en raison de la construction de l’enceinte elle-même, il y avait un passage à l’extérieur du mur. Ce couloir périphérique aurait permis d’accéder à la porte et à l’intérieur du village.

En ce sens, les deux portes du Castellot peuvent donc être comprises d’un point de vue poliorcétique, car leur emplacement détermine une entrée difficile. Dans ce cas, il est nécessaire de traverser un long pan de muraille pour y accéder. En ce qui concerne l’autre poterne, nous avons déjà vu qu’elle était fortement défendue par la tour sud-est.

Image 1 : plan de ce secteur du site avec la signalisation des vestiges de la porte médiévale.

Image 2 : hypothèse de restitution de la porte d’entrée au village médiéval.